Partagez | 
 

 Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Démon
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu?
MessageSujet: Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You   Jeu 27 Avr - 11:07

CHRONOLOGIE
l'histoire de ma vie



SOUS-TITRE
Mon vrai nom est Abaddon. Aucune idée de ce que ça signifie.
Je me fais appeler Maximilian Soren à la place. C'est moins voyant.
Je suis un démon. Je ne sais pas d'où je tien cette information, elle était gravée dans mon esprit lorsque je me suis réveillé amnésique il y a 600 ans.
Je ne connais pas mon âge. Mais j'ai surement plus de 600 ans.
Je suis Constructeur. Je n'aime pas rester assit sans rien faire alors ça semblait être la meilleure solution.
En relation plus ou moins exclusive avec Astan. Le plus ou moins sert surtout à pimenter notre relation des cadavres des amants de l’autre. Lui comme moi n'aimons pas qu'on touche à ce qui nous appartient.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Démon
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu?
MessageSujet: Re: Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You   Jeu 27 Avr - 11:07

CHRONOLOGIE
fiche de rp

RP EN COURS
Chicken Wings Tonight Evan + Astan
TITRE DU RP PARTICIPANTS
TITRE DU RP PARTICIPANTS


RP TERMINÉS


RP ABANDONNÉS
TITRE DU RP PARTICIPANTS
TITRE DU RP PARTICIPANTS
TITRE DU RP PARTICIPANTS


RP À VENIR
PARTICIPANTS
PARTICIPANTS
PARTICIPANTS





_________________________________________

[ Hell and Destruction are never full ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Démon
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu?
MessageSujet: Re: Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You   Jeu 27 Avr - 11:08

MES LIENS
masculins/féminins

Lily A. Jones Amie et Amante
Bien avant qu'il ne retrouve Astan, il y avait Lily. Jolie Lily avec ses courbes envoutantes et un appétit égal au sien. Ces deux démons se ressemblent tellement qu'ils n'ont pas pu faire autrement que se lier d'amitié. C'est toujours le cas aujourd'hui. Même s'il arrive encore à Max d'aller la voir sans le dire à Astan. C'est d'ailleurs une des rares personnes que Max ne souhaite pas voir Astan tuer devant lui. Et Dieu sait qu'il adorait ces spectacles.


PSEUDO DU PERSONNAGE NATURE DU LIEN
Bacon ipsum dolor amet deserunt fatback nulla sausage commodo do. Short ribs in pig voluptate tongue sed bacon cupidatat consectetur tempor ground round deserunt magna ham hock. Bacon beef ribs in, pastrami tail shoulder fatback commodo occaecat. Voluptate landjaeger ipsum nostrud.


PSEUDO DU PERSONNAGE NATURE DU LIEN
Bacon ipsum dolor amet deserunt fatback nulla sausage commodo do. Short ribs in pig voluptate tongue sed bacon cupidatat consectetur tempor ground round deserunt magna ham hock. Bacon beef ribs in, pastrami tail shoulder fatback commodo occaecat. Voluptate landjaeger ipsum nostrud.






MES LIENS
masculins

Astan L. Milles Son Monde
Astan. Lucifer. Deux noms pour une personne. Mais comment décrire le lien qui les unis ? Comment décrire la sensation de vide qu'à enduré Max pendant 200 ans avant de tomber un beau jour sur Astan ? Ils se connaissaient. Bien avant tout ce merdier, ils se connaissaient. C'est la seule chose qui soit certaine. Entre eux, la luxure entreprend un langoureux tango avec la jalousie et la possessivité, joué sur un air de sadisme et de cruauté. Max n'a jamais prit la peine de compter les cadavres qu'ils laissent derrières eux. Ce démon est à lui, aujourd'hui et pour toujours. Et peut-être que lui-même appartient à Astan.


Evan Blackwood Proie
Le Petit Poussin aux plumes si douces et à la langue plus tranchante que le diamant. Oh qu'il désire recouvrir cette peau de marques sanglantes. Mais Evan ne veut pas, ce qui ne le rend que plus désirable à ses yeux. Qu'importe ce que le petit humain dit, il leur appartient déjà à Astan et à lui. Et ils n'arrêteront pas de le poursuivre jusqu'à ce qu'il soit dans leur lit et lié à eux, qu'importe l'ordre.


Balthazar A. Erskine Amis ?
Balthazar, il ne sait pas s'il l'aime bien ou s'il le déteste. Ils se ressemble trop, et c'est peut-être ça le problème. Il faut dire que son obsession avec Astan n'aide pas vraiment.


Heiko R. Zhandel Haine Pure et Simple
Il le hait. Ils se haïssent. Plus qu'une haine normale entre un Déchu et un Démon, c'est une haine mêlée d'un dégout instinctif qui les lie. Haine qui n’arrange en rien leur rencontres régulières à cause de leur travail respectif. Voir l'expression de dégout apparaitre sur le visage du Déchu à sa vue amuse énormément Max. Encore plus le fait qu'il sait ce qu'il se passe lors des "trous de mémoire" d'Heiko ...




_________________________________________

[ Hell and Destruction are never full ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Démon
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu?
MessageSujet: Re: Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You   Mer 11 Oct - 20:39

RP Hors-Série
And then I woke up



Il y a 600 ans
Il a mal. Tellement qu’il ne sait pas où. Ses mains, son ventre, sa tête, son dos, ses jambes, tout lui fait mal. Il ouvre les yeux et c’est une nouvelle explosion de douleur qui se créer. Il cligne des yeux plusieurs fois mais c’est l’ouïe qui revient avant la vue. Il entend des bruits au-loin. Il pense que c’est des gens mais le son est trop désordonné pour qu’il en soit sûr. Il essaie de bouger ce qui semble être son corps, et a l’impression que chacun de ses nerfs est en feu. Haletant fortement, il parvient à se redresser sur ses genoux en soutenant son poids sur des bras tremblotant. Ce simple effort lui donna l’impression de l’avoir vidé de toutes ses forces. Pourtant il força un peu plus en tournant la tête sur le côté pour voir où il était. Il était sur une plage et pouvait sentir le sable sous ses doigts. Il y avait bien des gens autour de lui. Juste bien plus proches qu’il ne l’aurait pensé. Des hommes. Des femmes. Quelques enfants. Certains peinaient comme lui à tenir debout. Ceux-là étaient couverts de sang. Il baisse les yeux et constate l’état ensanglanté de ses mains gonflées, ouvertes, et pleines de coupures. Ainsi que la mare de sang qui avait commencé à se former sous lui. Dans un grognement de douleur, il s’assoit sur ses fesses et étire ses jambes. De ce qu’il peut voir, son ventre, ses bras et ses jambes sont dans le même état que ses mains. Il est nu également. Il touche son visage doucement et sent le sang couler de son nez cassé, et de sa lèvre et de son arcade ouverte. Gémissant de douleur, il passe sa main dans son dos et hurle presque lorsque son doigt entre en contact avec sa chair. C’est comme si on avait versé de l’acide sur une plaie ouverte. Il essaie de bouger ses ailes pour constater l’ampleur des dégâts mais il ne les sent pas. Il ne les sent plus. Il ne sent rien d’autre que l’immense douleur et un courant d’air qui ne devrait pas toucher son dos. Il panique. Il ignore la douleur et les cherche désespérément avec ses doigts meurtris, mais en vain. Elles ne sont plus là. Il n’a plus d’ailes. Un hurlement de rage secoue son corps. Qui avait osé ?! Qui avait osé lui faire ça ?! Il allait lui ouvrir les entrailles à mains nues et les lui faire bouffer pendant qu’il lui briserait les os un à un ! Il lui arracherait les yeux ! Lui couperait les membres ! Le briserait ! Il le suppliera de le tuer quand il en aura fini avec lui ! De sa haine meurtrière, il scanne la foule, cherchant l’auteur de ce crime impardonnable. Il voit d’autres démons et à son grand dégout, des anges également. Plus aucun n’a d’ailes. Tous sont nus et couvert de sang. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Il cligna des yeux. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Il ne sait pas. Il ne se rappelle pas. C’est comme un énorme trou noir dans sa tête. Il essaya de se lever mais sans ses ailes, son centre de gravité était différent et il retomba au sol dans un grognement de douleur. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Pourquoi est-ce qu’il était dans cet état ? Comment était-il arrivé ici ? Merde, il ne se rappelait pas. Il ne se rappelait de rien. Ce qui lui était arrivé. Ce qu’il faisait avant. Qui lui avait fait ça. Pourquoi il était là. Ses souvenirs. Sa vie. Son nom … Abaddon. Son nom était Abaddon. Il était un Démon. Il était ancien. Et si il en jugeait par le long truc qui pendait entre ses jambes, il était également un homme. Abaddon expira par le nez, chassant le début de panique qui s’était installé en lui et se concentra pour se redresser. Il força ses jambes à se lever et leur ordonna de ne pas flancher. Grimaçant de douleur, il finit par se tenir debout. De justesse. Son équilibre était mauvais. Ses jambes lui faisaient mal. Son crâne donnait l’impression de s’ouvrir en deux. Son dos lui brûlait. Respirer lui faisait mal. Et sa tête tournait à cause de tout le sang qu’il avait perdu et continuait à perdre. Abaddon avait l’habitude de la douleur mais ça commençait à faire beaucoup même pour lui.

Il bougea une jambe. Puis une autre. Et laissant une trainée ensanglantée derrière lui, Abaddon se mit en marche. Où, il ne savait pas. Il fallait juste qu’il bouge. Même si bouger ne lui prodiguait que de la souffrance. Traversant la foule, il observa les gens tout autour de lui. Il ne reconnaissait personne. Il savait qui était démon, ange et humain, mais il ne reconnaissait personne. Il devrait. Il devrait pourtant. Il savait que certains étaient importants et qu’il devrait les reconnaître tout de suite et que ça devrait pourtant être évidant- il cherchait quelqu’un. Ses yeux observaient chaque visage, analysaient chaque trait. Il cherchait quelqu’un. Il cherchait … Il cherchait … Abaddon s’arrêta brusquement. Non. Non, non, non, non ! Non pas ça ! C’était important, il le savait, il le sentait, c’était important. Il ne pouvait pas avoir oublié ! Il le refusait ! Il cherchait quelqu’un. Un homme ? Une femme ? Un démon ou un ange ? Qui était-il ? C’était quoi son nom ?! Bordel, à quoi ressemblait-il ?! Il avait oublié … Abaddon se remit précipitamment à marcher, regardant tout autour de lui avec un mélange de rage et de désespoir. Putain, il refusait d’avoir oublié ! Il est où bordel ?

Une main se posa sur son épaule, et Abaddon se retourna pour écraser son poing contre la carotide de la personne l’ayant touché. Il n’avait pas de temps pour les autres, il cherchait quelqu’un. Il avait l’impression qu’il allait devenir fou si il ne le trouvait pas immédiatement. Il ne fit pas un pas que quelqu’un se jeta sur lui pour le plaquer au sol. Surprit et manquant de force, Abaddon tomba immédiatement. Il percuta le sol et hurla presque sous la douleur de son dos. Il se reprit vite, et dans un rugissement de colère brisa d’un seul coup le nez de l’homme qui le maintenait au sol. D’autres arrivèrent immédiatement. « Putain mais calme toi ! Tu vas crever si on arrête pas le sang tout de suite ! » Abaddon essaye d’invoquer ses pouvoirs pour lui arracher la tête mais rien ne vient. Il ne sent rien. Ça aussi on le lui a prit. De rage, il envoie son pied s’écraser contre la poitrine du plus près. Il parvient à libérer son bras, et frappe un autre au ventre. Il arrive presque à se dégager complètement quand ses attaquants réussirent à le maitriser de nouveau. Il se débat furieusement et voit sa tête projetée sur le côté sous l’impact d’un poing contre son visage. Sa tête tourne mais il continu de bouger contre leur étreinte. Un autre poing s’abat. Puis un autre. Et un autre. Et un autre. Et un autre. Et un aut-




_________________________________________

[ Hell and Destruction are never full ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Qui es-tu?

MessageSujet: Re: Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maximiliain A. Soren ~ God Won't Save You
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les portes de la cité :: Le registre :: Gestion :: Chronologies-
Sauter vers: